5 choses à savoir avant de travailler avec un graphiste

Travailler en freelance, c’est génial ! Mais parfois, ça peut être aussi vachement galère avec certains clients. J’ai besoin de me lâcher, ce soir alors je vous ponds un article bien dosé à en rire ou à en pleurer. À lire absolument par toutes les personnes qui comptent travailler avec un graphiste freelance.

le graphiste n'est pas un robot

Eh oui, le graphiste est un être humain comme vous et moi, il dort, il mange, il fait caca et il adore le chocolat (mais certains extra-terrestres n’aiment pas) ! Le freelance a son propre emploi du temps et travaille seul sur son business, il n’a pas d’employés (mais peut-être des collaborateurs), ni de secrétaire qui s’occupe du téléphone, des mails et des documents à sa place. Alors lorsque vous lui contactez par mail, prenez en compte tous ces éléments et pitié, pour l’amour des freelances, ne lancez pas un mail de relance dès le lendemain même ! Le freelance n’est pas un robot et ne va pas vérifier ses mails toutes les 10 minutes, ni se jeter corps et âme pour répondre le plus vite possible à votre mail avant que le ciel ne lui tombe sur la tête ! Le freelance travaille autant à son compte et peut-être même en cumulant un autre emploi et a peut-être des enfants en bas âge à s’occuper alors prière de laisser quelques jours (ouvrables, entendons-nous bien !) pour lui laisser le temps de répondre à votre mail, doux mail.

graphiste télépathe

Incroyable mais vrai, le graphiste qui travaille à son compte n’a pas de super pouvoirs. Il ne lit pas dans vos pensées, ne voit pas vos images mentales et ne peut pas savoir ce que vous pensez tout bas, ni même ce que vous criez tout haut parfois (la communication entre humains peut être si compliquée!). Donc lorsque vous décrivez votre projet à un freelance, eh bien, décrivez-le ! N’écrivez pas «Bonjour, je veux monter une entreprise de bijoux, merci.» parce que le freelance ne voit pas trop en quoi il peut vous aider si vous n’expliquez pas clairement ce que vous voulez. Autant lui dire que vous avez envie de manger de la choucroute, ça n’avancera à rien. Expliquez votre projet dans les grandes lignes, ce que vous attendez de lui, les délais, etc, communiquez, exprimez-vous, lâchez-vous!

graphiste patient

Bien sûr, il est normal que le client soit satisfait par le résultat et que le freelancer « doit se tuer à la tâche » pour répondre à son désir mais tout de même, ne l’achevez pas trop non plus hein ! J’ai lu sur les réseaux sociaux que certains graphistes devraient réviser plusieurs fois le projet afin de satisfaire son client, le record a été de 30 fois. Vous vous imaginez devoir modifier votre recette 30 fois pour que la personne à qui vous préparez le plat soit tout-heureux-tout-content ? Vous vous imaginez changer 30 fois de tenues pour aller à votre soirée ? Oui, c’est fatiguant, en toute honnêteté, c’est même chiant. Alors de votre côté, prenez le temps de réfléchir sur votre projet pour savoir ce que vous voulez. Quel type d’entreprise êtes-vous, qu’est-ce qui pourrait refléter au mieux la marque vous êtes ? Si vous voulez vraiment être satisfait, il faut d’abord savoir ce que vous voulez afin d’éviter de perdre votre graphiste dans un labyrinthe sans fin et pour gagner du temps.

graphiste esclave

Hier, je suis partie dans un restaurant et j’ai demandé s’ils pouvaient me servir un dîner gratuit en échange d’un article sur mon blog et ils ont accepté ! Youhouw, un dîner gratuit, mec ! En plus, aujourd’hui, j’ai engagé une femme de ménage qui a accepté de travailler gratuitement pendant 2h et en échange, je parle d’elle et de son entreprise de nettoyage sur les réseaux sociaux ! Cela vous surprend n’est-ce-pas ? Voire cela vous choque même ? Eh bien, rassurez-vous, ce n’était qu’une histoire fictive. Mais j’espère que vous comprendrez maintenant pourquoi « ça ne se fait pas » de demander à un graphiste ou à un illustrateur de vous faire gratuitement un logo ou whatever et qu’en échange, vous lui faîtes de la publicité. Qu’il s’agit d’une jeune pré-adolescente qui découvre sa passion pour le graphisme et qui souhaite s’entraîner, ça passe mais demander à un graphiste de métier qui a un loyer à payer, une famille à nourrir, de travailler gratuitement, ça passe largement moins.

graphiste rapide

À moins de faire appel à Marty et à Doc de Retour vers le Futur, le graphiste n’est pour l’instant pas capable de ralentir le temps ou de reculer le temps, ni de retourner dans le passé pour avoir plus de temps pour travailler sur votre logo que vous venez de demander aujourd’hui et que vous voulez pour demain. (Quand est-ce que les scientifiques vont créer cette voiture volante qui voyage dans le temps?!) De même que vous ne pouvez pas faire le tour du monde en 1 jour (mais en 80 jours, c’est possible d’après le film =p), prière de poser votre requête graphique au minimum une semaine avant la date butoir parce qu’avec toutes les étapes que cela demande et les probables révision futures, votre cher graphiste risque de succomber dans le côté obscur de la force ou de se noyer dans sa tasse de café, ce serait fortement regrettable, me diriez-vous.

Voilà, je me suis bien défoulée et je dois dire que j’ai adoré écrire cet article dosé d’une pointe d’humour. À noter que certaines situations ne me sont pas arrivées personnellement car en général, j’ai des clientes plutôt cool et humaines ! Je rêve que toutes les personnes puissent faire preuve de compassion et d’humanité dans leurs échanges avec autrui que cela soit dans le domaine du professionnel ou personnel !

Ce blog sera de plus en plus orienté vers l’entrepreneuriat où je partagerais ma vie d’entrepreneur créatif, des conseils et ressources et de temps en temps à autre, de jolis blabla de graphiste freelance comme ci-dessus alors si vous avez envie de plonger dans ce merveilleux monde de l’auto-entrepreneur, inscrivez-vous à la newsletter et vous recevrez le récapitulatif de tous les articles à chaque début de mois!

[wysija_form id= »1″]

Commentaires Facebook
(Visité 83 fois, 1 visites aujourd'hui)

Comments

  1. Alala, ça me parle tellement ;) Surtout le côté télépathe !
    Pour ma part je fixe dans le devis un nombre de modifications maximums, justement parce que j’avais eu une mauvaise expérience. Au delà de ce maximum, les modifications sont facturées en plus. J’ai l’impression ça aide les clients à savoir ce qu’ils veulent ^^

  2. Haha même si je ne suis pas directement concerné ton article m’a fait sourire !!! je pense que communiquer virtuellement ne favorise pas la prise de conscience que tu t’adresse à une vrai personne ;) !!

  3. Bonjour,
    Cet article est tellement vrai sur beaucoup de points, je ne suis pas freelance mais recherche un poste de graphiste au sein d’une agence de com. mais je trouve que tous les points abordés ici sont vrais. En tout cas j’aime beaucoup ton blog que je viens tout juste de découvrir. Bonne continuation, Shannon.

    • Coucou Shannon,
      Je te remercie d’être passée sur le blog et j’espère que tu réussiras à trouver un poste de graphiste!
      D’autant plus que j’ai vu ton travail sur IG et j’aime beaucoup ton univers. =)
      Belle continuation à toi également!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up