Le dimanche, c’est presque toujours le jour du repos pour moi. Qui dit repos, dit flâner à volonté sur le pc, devant les séries, dessiner, bloguer, se laisser aller tout court. Le titre de cet article pourrait vous paraître un peu “bizarre” mais je ne savais pas du tout comment l’intituler. En résumé, ce sera un article humeurs comme je n’en avais plus écrit depuis bien longtemps.

2015 n’est pas encore fini et pourtant dans ma tête, dans mon esprit, je suis déjà en 2016. Les nouveaux projets professionnels sont déjà en cours de création, les objectifs personnels sont déjà posés et les nouvelles intentions pour l’année à venir sont déjà formulées.

pluie d'étoiles

S’accepter, se révéler

J’ai toujours détester me photographier. Sur les photographies, mon corps semblait encore plus fin que dans la réalité et mon visage était différent, il ne ressemblait pas à la Moi que je voyais sur la glace. Alors, je ne me prenais jamais en photo et quand on me demandait d’envoyer une photo de ma personne, je grimaçais intérieurement, j’essayais de trouver des excuses pour ne pas avoir à le faire ou alors, je me forçais. C’est rare que je me trouve jolie en photo, parfois, ça arrive et c’est un miracle! D’ailleurs, pour la photo de profil du blog, vous ne voyez même pas mon visage…

Mais pour la nouvelle année, j’ai envie d’apprendre à mieux m’accepter. J’ai beau dire que je m’accepte déjà comme je suis mais le fait de tirer la grimace en voyant que mon corps n’arrive toujours pas à prendre du poids et de refuser de me prendre en photo sont plutôt contradictoires à l’acceptation de soi. Je ne sais pas comment le déclic s’est fait mais depuis quelques semaines, j’avais envie de prendre des bouts de moi en photo et c’est en réalisant ce shooting pour Graham & Brown que j’ai pris la liberté de prendre cette photographie que vous voyez ci-dessus.

Et je dois dire que je la trouve plutôt réussie et que j’aime beaucoup le résultat. Mes jambes ne paraissent plus aussi fines que d’habitude et puis, je me suis amusée à jouer avec ces petites étoiles. J’ai bien aimé cette expérience, le fait de sortir de sa zone de confort et je continuerais sûrement cette aventure de “révélation de soi à travers les photographies”. D’ailleurs, pour un interview d’un blog, on m’a demandé une photographie de moi enfant et de mon moi de maintenant, j’avais beaucoup hésité à envoyer ces photographies et puis, je me suis dis “carpe diem” et j’ai cliqué sur “envoyer”. Je vous partagerais l’interview lorsqu’il sera publié!

Dans le futur, j’aimerais beaucoup lancer des projets portraits photographiques fantastico-poétiques, j’en vois des magnifiques sur Deviantart et ce serait sympa de jouer le jeu de la modèle et aussi, cela m’aidera à accepter mon image. Mais chaque chose en son temps, j’ai du mal à ne pas tirer la grimace quand je me prends en photo (bonjour le sourire crispé) et puis, il faudrait que j’apprenne les techniques de maquillages (alors que je maquille que quelques fois et de manière très légère) et que je me procure un trépied aussi. J’ai eu mal au poignet durant ce shooting photo d’ailleurs surtout qu’il fallait positionner l’appareil et ne pas bouger et tenir le réflex à bout de bras et prendre une dizaine de photos, ouille! M’enfin, bref, je suis très contente du résultat!

 

tour eiffel

Donner de l’amour

Avec ce qui s’est passé sur Paris durant le mois de novembre, on a plus que jamais besoin de mille-et-une tonne d’énergies d’amour. Alors, s’informer, c’est très bien par contre connaître tous les petites choses horribles en détails superficielles (cf: mon petit frère qui écoutait une audio des coups de feu tirés lors de la “poursuite” à St-Denis), ouais, non, stop, on n’a besoin de s’engouffrer encore plus!

Donner de l’amour aux autres, cela ne se passe pas seulement par faire un câlin à ses proches, dire “je t’aime” à son amoureux mais aussi offrir un sourire à la gentille dame du métro, tenir la porte à la personne derrière nous, dire un “bonjour!” chaleureux à son voisin, laisser sa place à une personne âgée, aider quelqu’un par un petit geste… Je sais que ces choses-là ont l’air superficielles surtout que ces gens-là, on ne les connaît pas et on oubliera leur visage quelques secondes après (j’avoue que je me souviens pas très bien du visage de mes voisins) mais ce sont des petites choses comme ça qui agrémentent le quotidien. Des choses qui ajoutent un peu de “magie humaine” aux journées ordinaires.

Et puis, je sais pas pour vous, mais les gestes qui  viennent des personnes auxquels on s’attend le moins ont tendance à me toucher encore plus que lorsque ça vient des gens que je connais déjà. C’est parce qu’une part de moi se dit: “pourquoi telle personne ferait ça pour moi, elle ne me connaît pas, c’est comme si je n’existais pas pour elle!”  Par exemple, un jour, il y a très longtemps, le métro s’était arrêté en plein chemin alors qu’il faisait 31°C à l’extérieur. J’étais vraiment en mode “adieu monde cruel!” surtout que je me sentais pas très bien ce jour-là. Et là, une dame me passe un mouchoir imbibé d’eau pour me rafraîchir un peu. J’avais pas compris au départ d’autant plus que je n’avais rien demandé… Ce gentil geste m’a touché, un geste sans rien attendre en retour, preuve de compassion envers une totale inconnue. Oui, c’était juste un mouchoir et pourtant aujourd’hui, plusieurs années après, je me rappelle toujours de ce petit geste et qui me touche toujours quand j’y pense. #jesuistressensible <3

[Tweet “Marquer la mémoire des personnes par de simples petits gestes…”]

 

coussin graham and brown

Se donner de l’amour

Alors, donner de l’amour aux autres, c’est chouette! Mais s’en donner aussi, c’est encore plus chouette! Car l’amour provient de soi avant tout alors pour pouvoir aimer encore plus les autres, apprenez à vous aimer vous-même. Même si votre corps n’est pas parfait. Même si vous avez pleins de défauts. Même si vous pensez que Machin mérite plus d’amour que vous, etc. Au fond, en tant qu’être humain, on mérite tous de l’amour. Si on n’en reçoit pas assez de nous-mêmes (ou des autres lorsqu’on arrive pas à se donner de l’amour à nous-même – parce que d’après les psy, si on reçoit pas assez d’amour étant enfant, on sera “en manque d’amour” en étant adulte et on aura tendance à trop vite s’attacher), on vire barjo comme ces fichus criminels qu’on voit de part et d’autres dans le monde (bon après, je sais pas ce qu’ils ont vécu dans leur enfance, hein).

[Tweet “L’amour provient de soi avant tout alors pour pouvoir aimer encore plus les autres, apprenez à vous aimer vous-même.”]

Donc se donner de l’amour, ça veut dire quoi au juste? Là aussi, les petits gestes comptent: faire une pause méditation quand on a le cerveau en menace d’explosion, par exemple. Se donner le droit d’être vulnérable. Se faire un petit thé parce que ça fait du bien. S’offrir une petite (ou une grosse, dépendant de votre porte-monnaie) récompense parce qu’on l’a bien mérité. S’occuper de soi au lieu de toujours trop penser aux autres. Un bain chaud, un bon pull qui vous tient au chaud, une bonne nuit de sommeil (tant pis si votre travail prendra un peu de retard), mieux vous dormez, plus vous serez performant au travail!

En parlant de sommeil, je profite de cet article pour montrer le coussin Snapshots que m’a gracieusement offert la marque Graham & Brown (voir les photos de cet article). Il est bien plus grand que je ne me l’imaginais au départ, du coup, au lieu de m’en servir comme “coussin de câlin” pour la nuit, je l’utilise maintenant comme oreiller en remplacement du vieux que j’utilisais depuis bien trop longtemps et qui était tout aplati (et oui, je suis une de ces personnes qui ne peuvent pas dormir sans serrer un coussin contre eux – quoi comment ça, je suis en manque d’amour?). L’oreiller-coussin est super confortable, ni trop dur, ni trop mou, juste parfait. Il faudra juste attendre quelques nuits pour qu’il s’aplatit très légèrement car au départ, il était un peu haut et ça me faisait mal au cou (à moins que ça soit parce que mon matelas est trop mou… #questiondequilibre). Ils font de jolis design de coussins sur leur site web, je vous invite à y jeter un coup d’oeil et peut-être en trouverez-vous un parfait pour Noël.

montre à gousset

Se créer du temps

J’ai appris une chose récemment, c’est qu’on n’aura jamais le temps. Parce qu’avec les relations, le travail, les tâches quotidiennes, on aura toujours quelque chose à faire. Il y aura toujours une longue liste de missions à remplir, vous aurez beau remplir les cases, il y en aura de nouvelles qui vont s’y ajouter. C’est pourquoi il faut savoir se créer du temps en gérant nos activités et en faisant des priorités. Par exemple, pour ceux qui lisent cet article, ne me dîtes pas que vous n’avez pas le temps de faire de la méditation ou de pratiquer un loisir créatif, aujourd’hui, si c’était le cas, vous ne lirez même pas cet article car comme vous le dîtes “vous n’avez pas le temps”.

[Tweet “On n’aura jamais le temps.”]

Nous sommes beaucoup à dire que nous n’avons pas le temps de faire telle activité qui nous attire, pas le temps d’avancer sur nos projets, etc et pourtant parmi ces personnes qui disent qu’elles n’ont pas le temps, combien d’entres elles passent du temps sur les réseaux sociaux plusieurs fois par jour? Combien traînent devant la télé, ou à parler tout le temps au téléphone? Pas tout le monde est concerné bien entendu mais j’étais comme ça avant, je passais beaucoup de temps sur Facebook alors que franchement, y avait rien d’intéressant à lire, la plupart du temps, on y retrouve plus des vidéos de chats qu’autres choses (bon je les adore les chats mais je ne passerais pas mes journées à fondre devant, hein! – et oui, on a tous dans notre liste, une personne qui partage des vidéos d’animaux super cute à longueur de journée.)

 

Tasse de thé fleurs étoiles

Bref, j’espère que vous aviez apprécié lire cet article autant que j’ai aimé l’écrire (j’adore écrire sur le développement personnel en faîte). Je vous livre quelques photographies du shooting, ces petites étoiles étaient trop kiffantes! #amedenfant . J’en ai d’autres mais je les réserve pour ma galerie photo sur Deviantart. Anecdote anti-glamour: j’avais pas pensé à m’épiler les jambes pour ce shooting alors j’espère que les poils sont invisibles sur les photographies (merci l’outil flou et les filtres sur Photoshop) =p. Anecdote n°2: mon oncle travaille dans un hôtel et cette cuillère avait été oublié dans un coin obscure alors il nous l’a ramené et je l’adore cette cuillère à l’aspect vintage!

 

bien-être

Ce (très long) article a été rédigé en collaboration avec Graham & Brown.

 

graham and brown

[wysija_form id=”1″]

Pin It on Pinterest