Le journal intime de l’entrepreneure ou comment ne pas devenir folle quand on gère sa propre entreprise (+freebie)

journal de bord entrepreneur

Bonjour les entrepreneures inspirées! Aujourd’hui, pas d’article business mais plutôt un article d’inspiration et de développement personnel (avec un titre très long, je le reconnais). J’ai envie de vous partager ma méthode thérapeutique number one qui me permet de survivre dans ce monde de fous qu’est le monde des humains tout en restant saine d’esprit: le journal intime.

Depuis mes 12 ans, à l’époque du collège, (il y a de ça 15 ans – oui, je suis vieille maintenant – ou jeune, ça dépend d’où vous vous situez =p), j’ai commencé à écrire un journal intime et depuis je me suis jamais arrêtée. J’y écrivais sur mes premiers amours (« machin chouette m’a regardé, aujourd’hui, tu crois que c’est l’homme de ma vie?« ), sur mes meilleures amies, sur les profs « trop pas cool qui ne cessaient de m’interroger » (genre y en avait une qui m’interrogeait presque à tous les cours alors qu’on était 24 élèves quoi ><), les devoirs, etc…

Le lycée et les études scolaires, pareil, j’écrivais toujours dans mon journal intime, chaque soirée. Et aujourd’hui, femme entrepreneure depuis presque 4 ans, encore des rdv avec mon journal intime avant d’aller me coucher. Bien sûr, mes écrits ont évolué, j’y parle beaucoup de mon entreprise et de mes projets, maintenant. Je ne garde pas mes journaux sinon j’aurais pu en construire un château avec et le vendre à un musée.

Ecrire fait un bien fou. Vous pouvez vous lâcher sans limite, déposer vos émotions sans crainte d’être jugée, y raconter toutes vos déboires, vos victoires. Réfléchir sur vos projets, créer des disputes fictives avec untel parce que vous n’avez pas su lui dire tout ce que vous aviez sur le coeur en mode réel. Ecrire ses mots dans un journal est extrêmement libérateur.

Le saviez-vous? Toutes les émotions que vous refoulez en vous, en ne les exprimant pas va créer des maux dans votre corps, augmenter votre anxiété et/ou vous créer tous pleins de blocages complexes. C’est pourquoi  je recommande toujours aux gens d’écrire un journal intime – ou journal de bord, appelez ça comme vous voulez.

Tenir un journal vous permettra d’avoir les idées plus clairs, un poids se libérera de vos épaules. Cela soulage les émotions négatives et aide parfois à voir des solutions là où n’y voyait que du brouillard. Les mots ont un pouvoir libérateur, guérisseur. Vous n’êtes même pas obligé de les relire, vous pouvez déchirer la page et la jeter aussitôt que vous les avez écrit. C’est ce que je fais à chaque fois désormais pour éviter qu’on les lise (ce qui n’est encore jamais arrivé et au vue de mon écriture, je n’ai pas vraiment à m’inquiéter).

Si vous gardez vos journaux et que vous les relisez, vous constaterez combien vous avez beaucoup grandi, vous serez fière en relisant vos victoires et comment vous avez si dépasser vos obstacles (on oublie souvent que les entrepreneures – et les femmes tout court, sont de vraies warriors qui méritent toute une collation de trophées!)

J’ai d’ailleurs pour projet (parmi une dizaine d’autres) de créer un journal intime spécialement pour entrepreneures mais je n’en dis pas plus, c’est secret pour l’instant parce que je ne sais pas quand je pourrais le commencer sérieusement.


journal de bord entrepreneur

En attendant, je vous offre des printables à télécharger et à imprimer autant de fois que vous le souhaitez de chez vous pour en constituer un journal de bord sur lequel vous pouvez vous lâcher en chantant « libérée, délivrée« ! Ce journal est disponible dans la librairie de ressources, vous pouvez inscrire votre adresse mail ci-dessous pour y accéder!

Y a t-il d’autres personnes comme moi ici qui tiennent un journal intime? =)

PS: oui, c’est vrai, je ne publie plus très souvent ici… Depuis que j’ai revu entièrement ma newsletter, je prends beaucoup de plaisir à écrire des messages hebdomadaires à ma newsletter et je garde le blog pour les gros dossiers. ;)

Raison de plus pour vous inscrire à ma newsletter (surnommée la gazette des entrepreneures inspirées) si vous souhaitez recevoir, une fois par semaine, des astuces et de l’inspiration pour développer votre marque et gérer votre vie d’entrepreneure. <3

Commentaires Facebook
(Visité 198 fois, 1 visites aujourd'hui)

Comments

  1. Et bien ce fond d’écran est très agréable Aline!
    Je te rejoins pour le journal intime. J’en tient un depuis longtemps et cela m’aide énormément. Depuis que j’avais lu ton article sur notre « monde intérieur », j’y note aussi les messages que je reçois. Mon journal m’aide aussi quand je me sens à bout et que j’ai besoin de lâcher prise, de vider le trop plein. L’écriture a des vertus thérapeutiques très intéressantes.
    Je vois que tu as de nombreux projets en tête – c’est inspirant. Merci et belle continuation

    • Merci Marie!
      Cela me fait plaisir de voir que tu continues à visiter ton monde intérieur. =)
      On a trouvé un bon moyen pour remplacer les psychologues hors de prix. =p
      Je t’envoie de belles ondes positives.

  2. Oh, je serais tellement intéressée par ton projet de journal intime pour les entrepreneuses !! :D J’espère que ce projet verra le jour prochainement ^^

    • J’espère aussi! Tellement de projets / de rêves que les organiser devient aussi un projet. =p
      Merci pour ta visite, Manon. ;)

  3. Moi, personnellement je n’ai pas de journal intime. J’ai essayé plusieurs fois, mais c’est la contrainte de la régularité qui me dérange. Je n’arrive pas à me substituer à écrire jour par jour. Enfin, c’est dans tous les domaines comme ça chez moi, je compte écrire là dessus bientôt d’ailleurs.

    • Je comprends que cela peut être difficile de s’y tenir mais rien ne t’oblige à le tenir régulièrement, juste le sortir par envie, par besoin de lâcher des mots et des émotions (même si c’est juste une fois par semaine ou par mois) et c’est déjà une bonne chose de faite! ;)

  4. Le terme « journal intime » est peut être trop mal connoté ?

    En tout cas, je tiens régulièrement un carnet de pensées (bwa, un journal intime quoi) mais pas forcément tous les jours. L’écriture aide vraiment à canaliser ses émotions, à garder l’esprit clair. Cela me permet de dérouler le fil de mes pensées, d’avancer dans mes réflexions… Par contre, je l’utilise uniquement lorsqu’il se passe quelque chose d’important, lorsque j’ai lu un livre qui m’a marqué, lorsque je ressens quelque chose de fort…………..Bref lorsque je fais des petites (et des grandes) avancées sur moi-même. C’est cool de le relire parfois, ou de surligner les passages importants: parfois on oublie un peu des leçons importantes apprises par le passé.

    • Oui, malheureusement le terme « journal intime » sonne un peu gnan gnan et fait penser à une petite fille et journal à cadenas… =x

      Tu as raison, on oublie bien trop souvent les leçons et les victoires du passé, les relire aide à s’en rappeler =).
      Même si de mon côté, je ne garde jamais mes journaux intimes. x)

      Merci pour ton commentaire, passe une douce journée ensoleillée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up