[Entrepreneure] Seule contre le reste du monde

Je ne l’avais pas encore raconté ici mais j’ai passé un Noël horrible à la fin de l’année 2015. Tout ça parce que certaines personnes de ma famille n’acceptait pas le métier que je faisais avec l’excuse que je gagnais trop peu et que je devrais chercher un vrai job ou reprendre les études. En général, lorsqu’on me chante cette chanson, je réplique vite fait ou je fais la moue et je m’en vais en les laissant blablater entre eux. Mais cette fois, je crois que ma sensibilité était très à fleur de peau car j’ai dû me mordre les lèvres pour m’empêcher de pleurer, j’étais aux bords des larmes. Néanmoins, je n’abandonne pas mes passions pour autant et je suis encore plus boostée pour réussir et leur lancer « et toc, ça t’en bouches un coin, pas vrai? »

solitude de l'entrepreneur

Que faire quand ta famille proche ne te soutienne pas dans ton entreprise? Quand les gens te rabâchent de prendre un vrai métier? Quand ils te saoulent à te sortir tes faibles chiffres de tes bénéfices? C’est difficile de ne pas abandonner… mais! rappelez-vous de ce que vous avez réussi à faire jusqu’à aujourd’hui!

Petites fiertés, grandes victoires

Nous avons tous vécu de petites ou grandes victoires dans notre vie que cela soit la réussite d’un contrôle de math, le fait d’avoir réussi à perdre du poids, à terminer un projet ou même juste d’avoir réussi à réaliser une recette de cuisine! Pourquoi les a t-on réussi? Parce qu’on a continu à s’entêter, à essayer sans abandonner.

Quand j’avais raté mon bac littéraire, j’avais annoncé que j’allais le repasser en candidat libre. Les mêmes membres de la famille m’ont dit que si je n’y suis pas arrivé en étant au lycée, je n’y arriverai certainement pas sans profs! Mais comme d’hab, j’en fais qu’à ma tête et à la fin, j’ai pu leur faire ça:

chech!
J’avais réussi mon bac en candidat libre, sans prof, juste avec des annales (que je trouve beaucoup plus pratique et organisé que mes anciens profs…)! Ma famille a cru que je le réussirais pas et pourtant je l’ai eu parce que je croyais en moi! Plus tard, j’ai dû chercher un job temporaire pour avoir un peu d’argent en plus, j’ai postulé un peu partout dont dans une agence de nettoyage pour être femme de ménage temporaire. Ma mère avait cru que je pourrais jamais tenir un job comme ça / voire un job tout court parce qu’elle me trouvait si petite, si fragile, si mince façon petite créature qu’on doit protéger du monde. Mais j’ai réussi haut la main même si je reconnais que parfois, c’était vraiment fatiguant! J’avais même développé des techniques de nettoyages, créative comme je suis! =p

Ce qui est génial quand vous réussirez quelque chose, même une toute petite chose, c’est que vous enregistrez cette réussite dans votre mémoire et lorsque vous doutez de vous, vous pourriez vous souvenir de toutes ces petites choses que vous avez réussi et petit à petit, ça développera votre confiance en vous parce que vous vous dîtes que VOUS AVEZ REUSSI.

 

La force intérieure

What’s that? La force intérieure, c’est votre détermination, votre foi, votre volonté de réussir. On l’a tous en soi mais ça arrive qu’elle se fait toute minuscule face à la pression des autres. Imaginions que vous êtes dans une de ces périodes sombres dans lesquelles passent parfois (voire souvent) les entrepreneurs. On vous mets la pression et vous vous demandez s’il ne serait peut-être pas l’heure d’abandonner votre entreprise et de prendre un métier qui rapporte la sécurité et le confort que cherchent tant les personnes qui ont oublié leurs rêves, les zombies, que prône la société (qui comme vous le voyez, les rend tellement « heureux » – avec leur visage endormi, le matin et la mine grognon, le soir – que forcément, selon eux, c’est THE mode de vie à suivre #cherchez-la-logique).

 

Le pourquoi?

Lorsque vous avez le moral dans les chaussettes, souvenez-vous du pourquoi  vous vous êtes lancés dans cette voie-là. Vous connaissez la réponse depuis le tout début, c’était ce qui vous motivait et ce qui vous a conduit sur ce chemin. Si vous êtes thérapeuthe, la réponse c’était peut-être parce que vous souhaitez aider les autres à aller mieux, pour à porter du bonheur  chez les autres et pour contribuer au monde. Ou bien parce que vous souhaitez vivre de vos passions plutôt que de vivre une vie morose vide de sens. Quoiqu’il en soit souvenez-vous toujours de votre pourquoi, notez-le sur un post-it et collez-le à un endroit bien visible de votre bureau, ce sera comme votre mantra professionnel.

 

Le jeu de l’amour

Cela peut aussi entrer dans la liste de vos pourquoi: parce que vous aimez cette liberté d’entreprendre, parce que vous aimez ce que vous faîtes, vous aimez être en contact avec vos clients qui ne sont plus un tas de chiffres lorsque vous bossiez pour votre patron mais des humains dont vous appréciez le contact et dont vous éprouvez de la gratitude envers eux car ils font vivre votre entreprise. Parce que vous aimez pouvoir grer votre emploi du temps comme vous le souhaitez et parce que n’avoir personne pour vous donner des ordres ou vous crier dessus, c’est trop bon.

 

La question ultime: seriez-vous plus heureuse si vous arrêtez tout ça?

Souvent quand je me retrouve à faire des choix et que je ne sais pas trop lesquels prendre, je regarde la question sous d’autres angles. Si vous vous demandez s’il est temps d’abandonner votre entreprise parce que vous doutez de son avenir ou encore sous la pression de votre entourage, posez-vous cette question: seriez-vous plus heureuse si vous quittiez tout ça? Vous sentirez-vous plus épanouie si vous (re)prenez un « vrai travail » comme vous le suggère certains? Votre coeur connaît déjà la réponse même si votre mental risque d’inclure des « mais« . Je vous conseille de suivre votre coeur parce que votre âme voit des solutions et des chemins qui ne sont pas encore visibles pour votre mental actuellement. Je suis persuadée que si notre âme souhaite réaliser un rêve, c’est forcément pour une raison et que personne n’est fait pour vivre une vie sans rêves! Regardez Raiponce tout ce qu’elle a pu découvrir en accomplissant son rêve d’aller voir la Vallée des Lanternes (la plus belle scène de Disney ever): retrouver sa vraie famille, un vrai foyer, un amoureux, des amis dont elle a aidé à accomplir leurs rêves indirectement! Parce que oui, lorsque vous réalisez vos rêves, vous inspirez les autres à faire de même! (lisez cet excellent article d’Anouck: « Acceptez votre mission: réalisez vos rêves« )

 


Cet article étant écrit, sachez que même si vous ne vous sentez pas soutenue par vos proches, vous n’êtes pas forcément toute seule! Surtout pas sur le web où il y a tellement de femmes entrepreneures comme vous!

Je vous invite d’ailleurs à rejoindre mon groupe Facebook des Entrepreneures Inspirées où vous pourriez partager vos victoires, demander des conseils et partager tout ce qui fait partie de votre vie d’entrepreneure, le tout dans l’écoute et la bienveillance. <3

Commentaires Facebook
(Visité 27 fois, 1 visites aujourd'hui)

Comments

  1. Bonjour,

    Je découvre ton blog qui est agréable et piquant. Cet article me plait beaucoup car tu te met à nue, ce qui nous permet de mieux te connaitre. et ça me donne envie de suivre tes projets.
    Bonne continuation,

  2. J’ai lu cet article lors de sa publication, puis une autre fois le lendemain, puis ce week-end, puis encore aujourd’hui… Cette fois-ci je prend le temps de commenter ! ^^
    En fait si je l’ai lu encore et encore, c’est parce qu’il me fait du bien à chaque lecture. Un peu comme si mon inconscient s’adressait à moi pour me rassurer. Lorsque tu as publié cet article, j’étais justement dans une des « périodes sombres » dont tu parles, où tu te demandes s’il ne vaut pas mieux une situation sécurisée – d’ailleurs j’avais publié mon article « Pourquoi j’aime mon métier » parce que j’avais besoin de me souvenir pourquoi je suis engagée dans ce projet ; le fameux jeu de l’amour dont tu parles ! L’insécurité financière est la seule chose qui me fait douter, régulièrement malheureusement ><" Et comme tu dis, il y a une pression de l'extérieur, qui n'y crois pas forcément et/ou qui ne comprend pas pourquoi on s'entête dans ces difficultés. Au fond de moi je sais que je serais moins heureuse et épanouie avec un ""vrai"" travail, c'est ce qui fait que je persévère toujours.
    Merci beaucoup pour cet article que je relirais encore lorsque le besoin se fera sentir :)

    • Merci Manon pour ton message, ça me touche de savoir que mon article puisse aider une personne à se sentir mieux. =)
      D’ailleurs, je pense que je vais t’envoyer un message via Twitter bientôt à propos d’un livre intéressant qui parle des blocages inconscients sur l’argent!
      Belle journée, à bientôt!

  3. Un article qui va parler à pas mal de personnes d’imagine…
    Dans tous les cas, ta vie n’appartient qu’à toi, ça n’est pas normal d’avoir à se justifier de ses choix auprès d’autrui.
    Donc vie ta vie, emm*rd* les autres, et enjoy !

  4. Quel parcours et quel courage d’avoir tenu bon Aline! Je crois que tu as fais le meilleur choix et comme je te l’ai déjà dis tes créations me font un bien fou.
    Merci de partager ces étapes de ton cheminement avec nous. Je pense que ça peut nous aider dans la réalisation de nos rêves ou des projets que l’on garde au chaud, en attendant le bon moment, le bon moment pour quoi?

    • Merci beaucoup pour ce gentil commentaire Marie. =)
      Comme certains pourraient le dire: le bon moment n’existe pas, le meilleur moment, c’est lorsqu’on se jette à l’eau justement!

  5. Bel article, j’aime beaucoup quand tu dis qu’au fond notre coeur sait déjà vers quoi il veut aller, et que la raison nous posera forcément des « mais » c’est très juste ! On a parfois tendance à trop de poser de questions, à hésiter, alors que l’on sait ce qui est fait pour soi ou pas.
    Merci pour ce petit article :)
    Sandra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *