On voit souvent des blogueuses rédiger des articles sur les marques et leurs propositions indécentes. Aujourd’hui, on va faire le contraire et voir les propositions hallucinantes que peuvent recevoir une marque de la part des blogueuses.

La Homemade Box est présente sur le web depuis septembre 2013. C’est le site commercial de mon entreprise où j’y vends des box artisanales. En plus d’être une marque (une petite marque, peut-être, mais une marque quand même), je tiens aussi un blog et en tant que blogueuse qui aime partager ses bouts de vie, il fallait bien que je parle de certains aspects de la vie d’entrepreneuse, histoire que certaines puissent voir comment ça se passe derrière les coulisses.

 

Tout d’abord, je tiens à dire que cette idée est venue grâce à Lenalaï. Sur son Twitter, elle racontait que son amie créatrice recevait pleins de demandes de créations gratuites et lorsque je lui ai répondu que j’en recevais des comme-ça, moi aussi, elle avait dit : « il faudrait faire un best-of ! », eh bien, le voilà, le best-of !

 

Une marque, lorsqu’elle commence à se faire connaître sur la toile, reçoit, à un moment ou à un autre, des demandes de partenariats de la part des blogueuses. Mon entreprise La Homemade Box a du recevoir une trentaine de mails au total en plusieurs mois.

Ouvrir sa boîte mail et ne voir que des propositions de partenariats, je peux vous dire que c’est assez frustrant. Encore pire lorsque la période de vente n’est pas terrible et qu’à côté, on nous demande d’envoyer des produits gratuits.

Je n’imagine pas la tête que doit tirer les grandes marques mais la mienne ressemblait à ça:

 

 

Certaines blogueuses sont polies et détaillent leur proposition de A à Z, ça j’aime. J’aime quand tout est expliqué clairement, qu’il y a un « bonjour » et un « au revoir ». J’aime quand la personne nous dit pourquoi elle souhaite travailler avec nous. Plus un point lorsqu’il n’y a pas de fautes d’orthographe ou de grammaire. Et encore un point si elle utilise mon prénom (Aline, sachez-le, vérifiez bien car lorsque vous vous emmêlez les touches, ça donne Alien et dans ce cas-là, ça vous fera moins un point. Eh oui, quitte ou double, ma chère!) C’est cool, c’est clean, c’est clair, c’est net. Mais je n’accepte que très-très rarement (attention, mademoiselle est stricte à ce niveau-là) parce que sinon, je n’aurais plus rien à vendre.

 

 

Malheureusement, il m’arrivait de recevoir des mails dont la proposition était moins agréable à lire. Des mails « incroyables! » comme dirait le gars ci-dessus (c’est quoi déjà son nom?)  Voici donc la compilation des extraits de propositions à ne pas faire à une marque, version Friends!

 

1/ Celle qui était confuse

 

 

« Bonjour « nom-qui-nest-pas-celle-de-mon-entreprise » ».

 

Moi, c’est La Homemade Box ou Aline.

Non, mais ça commence bien ce mail… On crame direct que c’est un copier-coller envoyé à toutes les entreprises >> direction poubelle. (Elle m’avait ré-envoyé un second mail pour rectifier le nom de mon entreprise…)

 

2/ Celle qui était promis à une grande carrière de blogueuse

 

 

« Je n’ai pas encore de blog mais je compte en créer un pour poster mes avis sur des produits de différentes marques. Pour cela, il me faudrait tout d’abord des produits à tester, pouvez-vous m’envoyer des échantillons de vos produits ? »

 

Je peux. Mais je ne veux pas.

Un partenariat doit être gagnant-gagnant et non gagnant-pigeon.

Avant de contacter une marque, il faut un blog et une communauté autour de ce blog (et pas seulement vos amis, familles, chéris, amants, collègues, animaux).

 

3/ Celle qui était très populaire

 

 

« J’ai un blog qui existe depuis quelques mois et des fans qui me suivent sur Facebook. »

 

Je suis désolée de dire cela mais 200 Fans Facebook ne suffisent pas. Je ne sais pas si vous le savez mais si on devait établir des statistiques, sur les 200 fans, 40 environ (limitations Facebook de boudin d’agneau) verront votre publication. Sur les 40 vues, 10 cliqueront sur le lien. Sur les 10 clics, environ 6 liront l’article en entier. Sur les 6 lecteurs, combien deviendront des clients potentiels et combien de ces clients potentiels deviendront de vrais clients ?

 

4/ Celle qui n’avait pas le temps

 

 

« Bonjour. Je souhaiterais tester vos produits et publier un avis sur mon blog. Pouvez-vous m’envoyer des produits gratuitement ? Cordialement. »

 

Non. Cordialement. (Moi non plus, pas le temps.)

 

5/ Celle qui m’avait trahie

 

 

Une blogueuse m’avait contacté pour un partenariat. Présentation clean, bon nombre de fans sur les réseaux sociaux, blog acceptable. J’avais accepté sa proposition. Elle devait écrire un article qui énumère plusieurs box qu’elle aurait testé.

Déjà, même quand elle avait reçu sa box, je n’ai reçu aucune nouvelle. Un mois passe, rien, pas d’articles. Je la recontacte pour savoir si elle a vraiment bien reçu sa box. Oui, bien reçu, elle écrira l’article.

Un mois passe encore (ou plus, je sais plus), elle dit qu’elle attend que les autres entreprises lui envoie des box (étant donné qu’elle écrit un article listant plusieurs box).

Aujourd’hui, alors que La Homemade Box va bientôt fermer ses portes, presque un an après, eh bien toujours pas d’articles.

 

Fais gaffe à ton karma, quoi.

Du coup, pour mon prochain projet, je n’accepterais que des partenariats qu’avec des blogueuses que je connais. Cette expérience fût la plus vexante parmi les partenariats.

 

6/ Celle qui était trop occupée

 

J’avais contacté une blogueuse pour un test de box. Partenariat accepté. Box reçue. Pour pas que je patiente trop longtemps, elle a publié l’article sur un autre de ses blogs ( bien moins populaire), elle m’avait dit qu’elle ferait l’article sur le blog principal lorsqu’elle aura rattraper tous ses partenariats. Etant donné qu’elle ne poste que quelques fois par an, eh bien, un an après, toujours rien.

 

Ouille. C’est bien décidé, la prochaine fois, je ne contacterais que des blogueuses auxquelles j’ai confiance et que je suis depuis longtemps.

Je sais, on a tous une vie derrière nos blogs mais pourquoi accepter un partenariat en sachant qu’on a déjà une centaine de produits à tester ?

Et pourquoi le publier sur le 2ème blog et non sur le blog principal ? Je ne comprends pas pourquoi elle a créé un 2ème blog, pour avoir plus de visibilité et recevoir plus de produits ?

Ce qui me déçoit, c’est que j’avais eu un coup de cœur pour son blog en plus et je la trouvais sympa…

Du coup, je me demande si son article sur ma box (qui va disparaître d’ici un mois) sortira avant ma retraite…

 

7/ Celle qui n’était pas un samaritain

 

 

Demande de produits pour un concours, une kermesse, pour une tombola, une association, etc.

 

J’en ai accepté quelques uns mais j’en ai refusé beaucoup.

Comme je vous l’ai dit, si j’accepte tout, je n’aurais plus rien à vendre.

 

8/ Celle qui était timide

 

 

Qui me parle de son blog sans me donner ni le nom, ni l’adresse du dit-blog…

 

Alors, ma jolie, on est timide?

On ne peut pas étudier les propositions sans connaître au minimum le blog en question…

 

Je pense que c’est tout pour le moment. Peut-être que la naissance de mon nouveau projet qui remplacera l’actuel, me fera découvrir de nouveaux spécimens.

Cet article est tiré de ma propre expérience, si vous êtes une marque et que vous en avez de bonnes, soyez libres de les partager dans les commentaires!

Vous pouvez également épingler l’image ci-dessous sur Pinterest, histoire de faire rire vos followers!

collaboration marque blog

(Visité 2 037 fois, 1 visites aujourd'hui)

Pin It on Pinterest

Share This